Lundi 17 décembre 2018 à 05:30, 102724 biographies, 542 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Thierry DEREZ

M. Thierry DEREZ

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique M. Thierry DEREZ, le président-directeur général de Covéa, se met temporairement en retrait du conseil d'administration de Scor

Correspondance économique - Date de parution : 28/09/2018

M. Thierry DEREZ, le président-directeur général de Covéa, a décidé de se mettre temporairement en retrait du conseil d'administration du réassureur Scor, dont Covéa est le premier actionnaire - à hauteur de 8 %, dans la foulée du rejet de son offre d'achat "amicale" (cf. CE des 10 et 13/09/2018).

"Dans un souci de sérénité et d'apaisement, M. Thierry DEREZ a décidé de se mettre en retrait temporaire du Conseil d'administration de Scor, jusqu'à l'assemblée générale annuelle appelée à se réunir en 2019", a précisé Covéa.

Notons qu'à l'occasion de l'annonce de ce retrait, Covéa en a profité pour réaffirmer "son intérêt pour discuter d'un rapprochement amical avec Scor visant la constitution d'un grand groupe d'assurance français d'envergure internationale dans un secteur en évolution".

Visé le 24 août par une offre de rachat de Covéa, Scor avait annoncé avoir étudié "avec soin" cette proposition d'acquérir la totalité de son capital via une offre amicale de rachat avant de refuser d'y donner suite le 30 août. Covéa proposait un prix d'achat à 43 euros par action Scor, environ 30 % de plus que le cours moyen du réassureur ces trois derniers mois. Scor, dont le président-directeur général est M. Denis KESSLER, avait précisé que l'offre "ne reflétait ni la valeur intrinsèque de Scor, ni sa valeur stratégique". Dans ce contexte, "tout projet d'offre publique serait réputé hostile", avait-il jugé.

Covéa indique regretter "l'absence de toute discussion avec Scor et les attaques dont il est l'objet. Covéa reste un actionnaire de long terme de Scor, attentif aux évolutions du secteur et attaché à la création de valeur", indique le groupe.

Covéa rappelle en outre "qu'il s'est engagé le 8 avril 2016 à ne pas accroître sa participation au-delà du seuil de 10 % du capital de Scor pour une durée de 3 ans, sauf fin anticipée en cas d'évolution significative de la stratégie ou de la structure actionnariale de Scor, susceptible de porter préjudice aux intérêts de Covéa". Le groupe entend "respecter pleinement cet engagement tant que celui-ci sera en vigueur et les récentes rumeurs relayées dans la presse ne sont que de pures spéculations".

Avec 11,5 millions de sociétaires et clients, environ 16 milliards d'euros de primes et 24 milliards de fonds propres, Covéa est l'un des principaux assureurs français. Il opère en France notamment via les marques GMF, Maaf et MMA et occupe la première place en assurance dommages de particuliers et la deuxième place en assurance dommages des entreprises. Il réalise plus de 10 % de son chiffre d'affaires à l'international, notamment en Italie, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, selon des chiffres fournis par le groupe.

Notons que le conseil d'administration de Scor s'est réuni le 21 septembre 2018 pour examiner la situation de M. DEREZ, ainsi que l'indique le réassureur.

Scor précise que le conseil d'administration a décidé, à l'unanimité, de constater que :

"M. Thierry DEREZ est en situation de conflit d'intérêts général avéré vis-à-vis de la Société et, en conséquence, doit respecter son engagement de démissionner au titre du Règlement Intérieur du Conseil d'administration de Scor ;

Le mode opératoire et les modalités selon lesquels M. Thierry DEREZ et Covéa ont préparé, soumis et rendu publique la proposition de rapprochement du 24 août dernier ainsi que leurs marques d'intérêts renouvelées ne peuvent qu'être considérés comme hostiles, inamicaux, et perturbent fortement le fonctionnement de la Société ;

Les raisons fondamentales, y compris relativement à la valeur intrinsèque et stratégique de Scor, qui avaient conduit le Conseil d'administration du 30 août 2018 à refuser, à l'unanimité, la proposition de Covéa, demeurent pleinement applicables".

En conséquence, "le Conseil d'administration du 21 septembre 2018 a décidé, à l'unanimité, de confirmer à tous égards sa décision du 30 août 2018 de refuser d'engager des discussions avec Covéa. M. Thierry DEREZ a été informé dès lundi 24 septembre de la décision unanime du Conseil d'administration de Scor SE".

"S'agissant du communiqué de presse diffusé aujourd'hui par Covéa" :

"Scor prend acte du fait que Covéa a clarifié, ce jour, sa position vis-à-vis de Scor à la suite de ses récents communiqués et déclarations". "Ainsi que Scor l'a rappelé à plusieurs reprises, Covéa est tenu par un engagement de 'standstill' lui interdisant de dépasser, directement ou indirectement, le seuil de 10 % du capital de Scor, jusqu'au 7 avril 2019. Scor prend acte que Covéa entend respecter pleinement cet engagement".

"Le communiqué de Covéa indique que M. Thierry DEREZ a décidé de se mettre en "retrait temporaire" du conseil d'administration de Scor jusqu'à la réunion de l'assemblée générale annuelle de Scor appelée à se réunir en 2019. A cet égard, Scor rappelle que M. Thierry DEREZ est administrateur de Scor SE en son nom propre et qu'il n'appartient donc pas à Covéa de se prononcer en son nom. En outre, la notion de 'retrait temporaire' d'un administrateur n'est visée ni par la loi ni par les statuts ou le règlement intérieur du Conseil d'administration de Scor".

"Scor conteste formellement les allégations de Covéa selon lesquelles celui-ci aurait fait l'objet 'd' attaques'". "Scor rappelle qu'il a réuni et fait délibérer diligemment ses organes sociaux conformément aux meilleures pratiques de gouvernance pour se prononcer sur la proposition de Covéa. Scor a répondu négativement à celle-ci, en raison notamment de ses conséquences préjudiciables pour le Groupe, ses actionnaires et ses salariés, de l'absence de tout projet industriel et d'un prix ne reflétant ni la valeur intrinsèque ni la valeur stratégique de Scor. La décision de Scor, qui n'emporte donc aucune critique de Covéa, était fondée sur la seule appréciation de son propre intérêt social".

"Scor se félicite que Covéa fasse part de son 'souci de sérénité et d'apaisement'. Scor poursuit quant à lui, avec confiance et détermination, la mise en euvre du plan stratégique 'Vision in Action' centré sur la création de valeur, au service de ses actionnaires, de ses clients et de l'ensemble de ses parties prenantes".

Covéa cède des activités de courtage au Royaume-Uni

Le groupe Covéa a en outre annoncé hier la cession de Swinton, son activité de courtage en assurance dommages pour les particuliers au Royaume-Uni au groupe Ardonagh. Cette cession "permettra à Covéa de se concentrer sur son activité de souscription au Royaume-Uni, et d'aligner ainsi sa stratégie au Royaume-Uni sur celle du groupe en France et à l'étranger", a détaillé l'assureur. De son côté, Ardonagh, qui compte parmi les principaux courtiers indépendants en assurances au Royaume-Uni, a précisé que le montant de la transaction s'élevait à "environ 165 millions de livres", soit quelque 185 millions d'euros.

Covéa explique avoir choisi Ardonagh comme acquéreur pour Swinton "en raison de son savoir-faire et de son expérience dans le secteur du courtage, particulièrement adaptés à la modernisation en cours de Swinton". "A travers cette association, Swinton bénéficiera du soutien nécessaire pour achever sa transformation et son développement futur", poursuit Covéa, précisant qu'il demeurera "un membre important du panel d'assureurs de Swinton et continuera à distribuer des polices d'assurance par ce biais". La finalisation de la transaction est soumise à l'obtention des autorisations réglementaires.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.