Vendredi 22 juin 2018 à 04:39, 102459 biographies, 889 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Emmanuel HOOG

M. Emmanuel HOOG (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Correspondance de la Presse M. Emmanuel HOOG annonce sa candidature pour un troisième mandat de président de l'Agence France-Presse

Correspondance de la Presse - Date de parution : 23/02/2018

Dans un message adressé hier aux salariés de l'Agence France-Presse (AFP), M. Emmanuel HOOG a indiqué qu'il était candidat à sa succession. "J'ai décidé de présenter ma candidature à un

nouveau mandat aux fonctions et aux responsabilités de président-directeur général de l'AFP", a ainsi annoncé M. HOOG, ajoutant qu'il exposerait "prochainement" ses motivations. A une semaine de la date de limite de dépôt des candidatures, il est le premier candidat à se déclarer officiellement.

Dans le cadre de la procédure de nomination du prochain dirigeant de l'AFP, le conseil d'administration de l'Agence a mis en place un comité de sélection. Destinataire des candidatures, il devrait dévoiler mi-mars la liste des personnalités retenues pour être auditionnées par le conseil d'administration, le 11 avril (cf. CP du 16/02/2018).

Conformément aux statuts de l'AFP, pour être réélu, le futur dirigeant devra recueillir au moins 13 voix au sein du conseil d'administration. Cette instance compte 18 membres : des représentants de la presse écrite, de l'audiovisuel public, du gouvernement et du personnel, auxquels s'ajoutent des personnalités qualifiées.

Nommé président-directeur général de l'AFP en 2010, M. HOOG a été réélu à la présidence de l'agence en 2013. La loi du 17 avril 2015 relative à la modernisation du secteur de la presse, a porté de 3 à 5 ans la durée du mandat du PDG de l'Agence. Aussi, le second mandat de M. HOOG s'achève mi-avril. A la tête de l'agence depuis donc huit ans, il est d'ores et déjà le dirigeant resté le plus longtemps aux commandes de l'agence après Jean MARIN (1954-1975).

Comme il avait eu l'occasion de le rappeler lors de ses vœux aux salariés en début d'année, M. HOOG a placé au cœur de la stratégie de l'AFP le développement des activités dans la vidéo, en particulier sur mobile, le sport et les services. Il avait également dit vouloir remettre l'entreprise sur la trajectoire d'un équilibre économique "durable" et poursuivre une "politique soutenue d'investissement" et d'innovation. Dans ce cadre, l'AFP a engagé l'an dernier des discussions avec l'Etat sur un plan de développement chiffré par la direction à 60 millions d'euros sur cinq ans (cf. CP du 30/11/2017).

Correspondance de la Presse Au moins une dizaine de candidats pour la présidence de France Télévisions, notamment M. Emmanuel HOOG

Correspondance de la Presse - Date de parution : 25/03/2015

A deux jours de la date limite de dépôt de candidature au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), la liste des candidats à la présidence de France Télévisions pour la période 2015-2020 comporterait actuellement une dizaine de noms.

Officiellement, seules deux personnes ont fait publiquement acte de candidature.

Le premier à s'être déclaré est le syndicaliste Serge CIMINO, 51 ans, journaliste à France 3 depuis plus de 30 ans, membre du Bureau national du Syndicat national des journalistes (SNJ) de France Télévisions et également élu au sein du Comité d'établissement du Siège parisien et délégué du personnel de cette même entité.

Le second vient du secteur privé. Il s'agit de M. Alexandre MICHELIN, directeur de MSN Europe, ancien directeur de l'antenne et des programmes de France 5, ancien directeur groupe programmes et services de Canal+, ancien directeur général de l'antenne de Paris Première.

Selon toute vraisemblance, l'actuel président de France Télévisions, M. Rémy PFLIMLIN, 61 ans, sera candidat à sa succession. Il pourrait l'officialiser la semaine prochaine une fois que le CSA aura rendu public le nombre de candidats ayant postulé. Problème, la limite d'âge pour l'exercice de la fonction de président de la société est fixée à 65 ans, âge que M. PFLIMLIN atteindra en février 2019.

Dans les prochains jours, d'autres personnalités pourraient publiquement faire savoir qu'elles sont candidates au poste, mais la majorité devrait se réfugier derrière la procédure retenue par le CSA qui leur garantit - en théorie - l'anonymat. Le 1er février dernier le CSA a en effet annoncé que la liste des candidats qui seront auditionnés restera secrète si un seul des candidats s'oppose à ce qu'elle soit rendue publique. Cette procédure vise ainsi à attirer des candidats du secteur privé dont la candidature pourra donc rester cachée même s'ils ne sont pas retenus. Elle diffère de celle qui avait été employée en février 2014 pour la présidence de Radio France et qui n'avait vu aucune personnalité émanant du privé - à l'exception du président du Sirti Philippe GAULT - figurer dans la liste restreinte. De fait, cette stratégie a réussi à attirer plusieurs personnalités du secteur privé.

Parmi les noms évoqués figurent notamment ceux de Mme Delphine ERNOTTE-CUNCI, 48 ans, directrice générale adjointe depuis 2011 d'Orange, dont elle est membre du comité exécutif depuis 2010, et directeur exécutif d'Orange France ; de Mme Nathalie COLLIN, 50 ans, directrice générale adjointe chargée du numérique et de la communication du groupe La Poste, membre du comité exécutif, ancienne coprésidente du directoire de la SA Le Nouvel Observateur du Monde, éditrice de l'hebdomadaire "Le Nouvel Observateur", ancienne cogérante et coprésidente du directoire de la société Libération, éditrice du quotidien "Libération" ; ou encore de Mme Patricia LANGRAND, 51 ans, ingénieure des télécommunications, vice-présidente exécutive chargée du business development, du marketing et de la communication de Steria, administratrice (en tant que personnalité indépendante) de France Télévisions depuis 2009.

Sont également évoqués les noms de M. Pascal JOSEPHE, 60 ans, fondateur et président de Global Story Factory (GSF) et coprésident de "Média Governance Initiative", membre de l'Observatoire de la diversité au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), ancien secrétaire général de la présidence et directeur de la programmation de TF1 (aux côtés de M. Hervé BOURGES), ancien directeur général adjoint chargé de l'antenne à Antenne 2 et FR3, ancien directeur général de l'antenne de La Cinq ; de M. Cyrille du PELOUX, 61 ans, directeur de la transformation de Veolia Environnement depuis 2013, ancien directeur général de Bull, ancien directeur général de TPS, ancien président-directeur général de Paris Première, ancien directeur général de Eurosport, ancien directeur général adjoint de TF1 ; de M. Didier QUILLOT, 55 ans, président du comité stratégique de FPS Towers depuis 2013, senior advisor pour les secteurs télécom, média, technologies et distribution de Bain & Company depuis 2012, ancien président du directoire de Lagardère Active, ancien président-directeur général d'Orange France.

Il y a aussi les personnalités du secteur public dont le nom circule sans qu'ils n'aient officiellement confirmé être candidat, au premier rang desquelles celui de Mme Marie-Christine SARAGOSSE, 55 ans, ENA, présidente-directrice générale de France Médias Monde (F2M) depuis 2012, ancienne directrice générale de TV5Monde, ancienne collaboratrice de Mme Catherine TASCA. Sont également avancés les noms de M. Christophe BEAUX, 48 ans, ENA, président-directeur général de La Monnaie de Paris depuis 2007, administrateur, désigné par le CSA de France Télévisions depuis 2011, ancien directeur du cabinet de M. François LOOS au ministère délégué à l'Industrie, directeur adjoint du cabinet de M. Thierry BRETON au ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie, ancien collaborateur de MM. Jean-Pierre RAFFARIN et Francis MER, ancien délégué général du Cercle de l'Industrie ; ou de M. Emmanuel HOOG, 52 ans, ENA, président-directeur général de l'Agence France-Presse (AFP) depuis 2010, ancien président-directeur général de l'Institut national de l'audiovisuel (INA), ancien collaborateur de M. Laurent FABIUS et Mme Florence PARLY.

D'autres, en revanche, ont clairement démenti ou ont fait démentir être candidats, même s'ils ont pu être approchés ou s'être posés la question. Il s'agit notamment de MM. Alexandre BOMPARD, 42 ans, ENA, président-directeur général de la Fnac, ancien président-directeur général d'Europe 1, Denis OLIVENNES, 54 ans, ENA, président du directoire de Lagardère Active, président d'Europe 1, ancien président du directoire du groupe Nouvel Observateur, ancien directeur général du groupe Canal +, Christopher BALDELLI, 50 ans, président du directoire de RTL, ancien président de Paris Première, ancien directeur général de France 2, Rodolphe BELMER, 45 ans, membre du directoire et directeur général de Groupe Canal+, directeur général de Société d'Edition de Canal Plus SA, éditrice de la chaîne Canal+, ou Louis DREYFUS, 45 ans, président du directoire du Groupe Le Monde, directeur de la publication, ancien directeur général des Editions Indépendantes SA, ancien directeur général du Groupe Nouvel Observateur, ancien directeur général et cogérant de la SARL Libération.

Les candidatures doivent être envoyées CSA jusqu'au jeudi 26 mars (17h), soit par courrier ou par dépôt au siège du CSA. L'ouverture des enveloppes se déroulera le mercredi 1er avril et le CSA rendra public le nombre de candidats ayant postulé. Puis il établira une liste restreinte de candidats qu'il auditionnera. Cette liste pourra être rendue publique sauf si un des candidats retenus s'y oppose. Les membres du collège du Conseil auront interdiction de rencontrer les candidats retenus à partir du 1er avril. Le CSA annoncera le nom du président de France Télévisions pour la période 2015-2020 entre le 22 avril et le 22 mai. Ce dernier prendra ses fonctions le 22 août après une période de tuilage avec le président en cours.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.