Jeudi 16 août 2018 à 04:31, 102494 biographies, 362 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Frédéric MOTTE

M. Frédéric MOTTE (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique Election à la présidence du Medef : M. Frédéric MOTTE, président du Medef des Hauts-de-France, présente son programme

Correspondance économique - Date de parution : 06/04/2018

M. Frédéric MOTTE, président du Medef des Hauts-de-France, qui a annoncé sa candidature à la présidence du Medef en décembre dernier (cf. CE du 07/12/2018), a publié hier son programme. En voici les propositions :

"Un Medef plus représentatif de toutes les entreprises, de tous les territoires"

- Installation dès le lendemain de l'élection, et pour une période de 6 mois, des groupes de travail visant notamment à refonder les statuts, la gouvernance et l'organisation (augmenter la taille de l'Assemblée Générale et la rendre paritaire, représenter mieux les régions et territoires ultramarins au sein du Conseil Exécutif, donner la possibilité de consultation interne sur les grandes réformes...).

- Rassembler pour être plus représentatifs : développer une vraie politique d'adhésion suivant l'évolution de notre tissu d'entreprises : "plus de femmes, plus de jeunes, plus de local".

- Moderniser le Medef. "Nous sommes l'image du Medef : par nos actions, notre communication revisitée, notre capacité à contribuer au débat d'idées, nos comportements responsables et la valorisation des bonnes pratiques. En modernisant le Medef, nous moderniserons son image et améliorerons l'attractivité de notre mouvement. Il nous faut représenter, promouvoir et défendre l'entrepreneuriat dans la société", écrit M. MOTTE.

- Lancer une réflexion associant tous les adhérents : "Faut-il changer de nom pour changer d'image ?"

"Un Medef attentif à rendre des services à ses adhérents"

- Faire du Medef, localement, régionalement et nationalement le hub de l'entreprise et mieux accompagner les adhérents. Selon M. MOTTE, "l'organisation nationale doit plus que jamais proposer un "service client" au bénéficie de ses adhérents : les branches professionnelles, les Medef régionaux et territoriaux. "Donnons-leur les moyens d'être les relais, les défenseurs et promoteurs de nos idées, positions et attentes, mais également les contributeurs aux différents projets qui seront portés par le Medef national", souligne le candidat.

- Soutenir la mise en place d'un Small Business Act à la française pour accompagner les TPE et PME dans leurs transformations.

- Un Medef engagé sur les enjeux de formation, d'apprentissage, de recrutement et d'employabilité. Organiser aux niveaux national et territorial le pilotage des grandes politiques de formation et d'apprentissage.

- Créer des passerelles avec les élus en charge de l'aménagement et du développement des territoires.

- Un Medef engagé et proactif sur les enjeux d'égalité femmes-hommes, d'inclusion et de diversité : valoriser les démarches exemplaires et engager des chantiers structurants pour faire avancer ces enjeux.

- Un Medef plus ouvert aux différences, équitable en anticipant mieux les attentes des collaborateurs et les évolutions des métiers.

- Un Medef qui accompagne les créations d'entreprises et encourage l'innovation et la création.

- Un Medef qui se mobilise pour aider les entreprises à rebondir, aider les chefs d'entreprise en difficulté, aux côtés des associations, médiations, tribunaux de commerce, collectivités locales et banques.

- Faire une "marketplace" du Medef, lui faire passer le virage du numérique. Créer et développer des applications et plateformes accessibles à chacun, dans chaque territoire, afin d'assurer le partage d'informations et d'expertises pour tout le réseau Medef.

- Soutenir et développer Medef Academy pour professionnaliser les entrepreneurs qui s'engagent à représenter le Medef.

- Structurer le militantisme : création d'une Maison des entrepreneurs et mutualisation des moyens de certains acteurs nationaux afin d'en optimiser l'efficacité.

- Définir et diffuser au mieux les doctrines du mouvement aux adhérents.

- Faire entrer les "jeunes pousses" : installer des Génération Medef partout en France pour rapprocher les jeunes entrepreneurs du mouvement, contribuer à son rajeunissement et gagner en légitimité. Installer un Génération MEDEF national pour structurer le mouvement, le fédérer.

- Un Medef résolument pro-européen qui se batte pour établir un marché unique équitable, qui se mobilise pour inciter les entreprises à oser l'international.

- Soutenir les entreprises : créer un dispositif de promotion et de défense des entreprises françaises auprès des instances de l'Union européenne.

- Renforcer le rôle de service de Medef International.

- Soutenir davantage les territoires ultramarins.

"Un Medef de dialogue et d'anticipation"

- Renforcer la contribution des branches professionnelles et des Medef régionaux et territoriaux aux projets portés par le Medef national. Leur donner les moyens d'être les relais, les défenseurs et les promoteurs des idées et des positions portées par le Medef national.

- Favoriser le dialogue des Medef régionaux et territoriaux avec les élus locaux et l'ensemble des mandataires du Medef, créer les conditions de réussite des territoires.

- Un Medef qui produit et diffuse des publications de haute expertise.

- Rapprocher le Medef de certains think-tanks et organisations représentant de sensibilités proches.

- Resserrer les liens avec les structures à l'origine de la fibre entrepreneuriale, comme les incubateurs et les juniors entreprises.

- Un Medef qui milite et agit au service de l'unité patronale. "L'unité patronale doit être une priorité. Pourquoi opposer le Medef à la CPME, à l'U2P ?", écrit M. MOTTE.

- Un Medef qui renforce les synergies entre les grandes et petites entreprises.

- Saisir la "vraie capacité d'amélioration du dialogue social" apportée par les dernières réformes du droit du travail.

- Donner au dialogue social une assise économique.

- Poser un diagnostic équilibré : mener un audit de l'ensemble des mandats paritaires du Medef.

- Volonté que les représentants des entreprises aient "un mandat clair" : "quittons toutes les structures dans lesquelles nous ne sommes ni financeurs, ni décideurs. Un mandat réussi est un mandat responsable : réaffirmons la charte de bonne gouvernance des mandats (règle de non-cumul, d'éthique, limite d'âge, parité, etc.)", écrit le candidat. [...]

Correspondance économique Le président du Medef Hauts-de-France Frédéric MOTTE est candidat à la succession de M. Pierre GATTAZ à la tête de l'organisation patronale

Correspondance économique - Date de parution : 07/12/2017

Les Medef territoriaux veulent se faire entendre. Après le président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes Patrick MARTIN mardi (cf. CE du 06/12/2017), c'est au tour du président du Medef Hauts-de-France Frédéric MOTTE d'annoncer sa candidature à la succession du M. Pierre GATTAZ à la tête de l'organisation patronale. Celle-ci sera officialisée lundi prochain, mais M. MOTTE a d'ores-et-déjà indiqué hier à des journalistes qu'il "sera(it) candidat". "Il faut qu'on revisite nos missions, qu'on revisite notre organisation pour qu'on puisse apporter du service, participer aux débats nationaux", a-t-il estimé.

Né en 1966, M. Frédéric MOTTE préside la société Cèdre Industries. Il préside le Medef Hauts-de-France depuis décembre 2013. Il est aussi vice-président délégué du Medef, président du pôle branches, mandats, territoires.

Alors qu'une réunion du conseil exécutif du Medef doit se tenir lundi pour décider s'il accepte d'ouvrir les candidatures à la présidence du Medef pour des candidats qui ont dépassé leur 65ème anniversaire au jour de l'élection, et s'il souhaite préciser ou modifier les statuts (cf. CE du 06/12/2017), M. MOTTE s'est dit "estomaqué" et "désemparé" de la situation. Favori de l'élection, le président de Michelin Jean-Dominique SENARD ne peut pas, en l'état actuel des statuts, se présenter, puisqu'il aura 65 ans le 7 mars prochain, plusieurs mois avant l'élection prévue en juillet.

"Quand on voit la tournure des événements actuels, les messages que me remontent mes adhérents et mon ressenti personnel, c'est une grosse désillusion et une certaine inquiétude", a affirmé M. MOTTE, estimant que "pendant ce temps-là on ne parle pas de l'entreprise". "On a des enjeux dans nos entreprises qui sont colossaux, on a un environnement politique qui a formidablement changé... et on a des électeurs qui ont dit on ne veut plus de ce monde-là", a-t-il observé, se disant "persuadé" que les corps intermédiaires allaient devoir "se réformer".


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.