Lundi 20 novembre 2017 à 05:31, 102375 biographies, 864 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

Monseigneur Georges PONTIER

Monseigneur Georges PONTIER

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Bulletin Quotidien Le président de la Conférence des évêques de France Mgr Georges PONTIER revendique la participation des religions à des débats politiques

Bulletin Quotidien - Date de parution : 06/11/2017

L'archevêque de Marseille et président de la Conférence des évêques de France (CEF) Mgr Georges PONTIER a réaffirmé vendredi en ouverture de l'assemblée des évêques à Lourdes ses positions sur deux sujets politiques, sur lesquels il avait déjà eu l'occasion de se prononcer.

Célébration de "l'esprit de solidarité" dans l'accueil des migrants

Il a d'abord célébré "l'esprit de solidarité" contre la tentation du "repli sur soi", en évoquant notamment l'accueil des migrants. "Bien sûr il appartient aux états de fixer les règles (des) flux migratoires (...) mais quand les personnes sont là à nos portes, quand nous voyons ces hommes, ces femmes, ces enfants, ces mineurs étrangers isolés dont le nombre ne cesse d'augmenter, comment résister à une indifférence qui déshumanise, comment ne pas comprendre les gestes de ceux qui vivent un accueil risqué ?", a-t-il interrogé, se réjouissant que "l'esprit de solidarité (ne soit) pas mort dans notre pays".

Revenant ensuite sur la récente publication de la CEF ("Dans un monde qui change, retrouver le sens du politique"), Mgr PONTIER a plus largement défendu "la nécessité de bâtir ensemble un nouveau projet social qui fasse place à tous, aux plus fragiles en particulier", "la nécessité de la confiance qui permet l'existence d'un débat fructueux entre les diverses composantes de la société" et souligné "la fragilité de nos démocraties quand les intérêts catégoriels ou individuels sont sans limites".

Pour un dialogue nourri sur la révision des lois de bioéthique

"Ce qui doit fonder l'exercice du pouvoir, 'c'est, disions-nous, le politique, la recherche du bien commun et de l'intérêt général qui doit trouver son fondement dans un véritable débat sur des valeurs et des orientations partagées'. Ce débat, nous voulons y participer. Certains nous en refusent le droit, convaincus que la place des religions doit rester dans les limites closes des maisons et des célébrations cultuelles. Nous ne le pensons pas", a-t-il poursuivi, avant de s'attaquer aux sujets sensibles que sont la révision des lois de bioéthique (dans le cadre de laquelle le gouvernement songe à élargir à toutes les femmes l'accès à la procréation médicalement assistée) et la fin de vie.

"Ces débats seront féconds à la mesure de la qualité du dialogue, qui présidera aux échanges", a prévenu le président de la CEF, estimant que "la réflexion ne peut se contenter des acquis scientifiques". "Si nous comprenons l'apport bénéfique des progrès scientifiques, nous souhaitons qu'ils ne deviennent pas immédiatement la source incontestée de soi-disant droits nouveaux", a-t-il insisté, voyant dans l'usage "erroné" des "concepts d'égalité et de liberté employés pour justifier des évolutions de la législation" une "uniformisation" et une "concession aux désirs individuels, sous peine de discrimination et sans réflexion anthropologique". "Tout cela mérite réflexion, prudence et sagesse", a-t-il résumé.

Réflexions internes sur la gouvernance de la CEF

Durant le week-end, la Conférence des évêques de France devait s'intéresser à des sujets plus internes, avec plusieurs discussions consacrées à l'"actualisation des structures". Au programme notamment, les conclusions d'un audit commandé par la CEF à un cabinet de conseil en gouvernance, alors que la Conférence doit faire face depuis plusieurs mois à la vacance du poste de secrétaire général adjoint et sera très prochainement confrontée au départ en retraite de deux de ses principales figures : le cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, ancien président de la CEF dont il reste membre de droit du conseil permanent, qui fête demain ses 75 ans ; et Mgr <PONTIER, qui atteindra cet âge synonyme de retraite le 1er mai prochain, soit un peu plus d'un an avant la fin de son mandat à la tête de la CEF, lequel s'achève en juillet 2019.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.