Mardi 25 juillet 2017 à 04:33, 102167 biographies, 741 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Manuel VALLS

M. Manuel VALLS (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Bulletin Quotidien L'ancien Premier ministre Manuel VALLS annonce son soutien à M. Emmanuel MACRON

Bulletin Quotidien - Date de parution : 30/03/2017

Sa décision était attendue, mais peut-être pas aussi rapidement : après l'avoir laissé entendre la veille devant ses proches, M. Manuel VALLS a annoncé publiquement hier qu'il voterait pour M. Emmanuel MACRON dès le premier tour de l'élection présidentielle, une décision qui a suscité un remerciement prudent du candidat d'En Marche ! et l'indignation de son concurrent PS Benoît HAMON, qui a appelé les électeurs à "sanctionner" l'ancien Premier ministre.

M. VALLS, qui avait progressivement pris ses distances avec la candidature de M. HAMON depuis sa défaite à la primaire organisée par le PS fin janvier, a justifié sa défection par la volonté de "ne prendre aucun risque pour la République" face au niveau élevé des intentions de vote pour la candidate du FN Marine LE PEN, promise à une qualification au second tour selon les sondages, qui la placent au coude à coude avec M. MACRON aux alentours de 25 % des voix (cf. infra). "Je voterai pour Emmanuel MACRON. Je prends mes responsabilités", a-t-il affirmé sur BFMTV/RMC, expliquant avoir pris cette décision "face à l'effondrement moral de la candidature de François FILLON" et "face à la crise de la gauche et la marginalisation de notre candidat à la primaire Benoît HAMON". "Je n'accepte pas la marginalisation de la gauche de gouvernement", a-t-il affirmé, dénonçant "l'échec" de la stratégie de M. HAMON. "Ce n'est pas un ralliement. C'est une prise de position responsable", a encore affirmé M. VALLS en précisant qu'il ne participerait pas à la campagne de M. MACRON. Une précision inutile, tant son soutien ne semble pas être franchement désiré du côté du candidat d'En Marche !.

Après avoir "remercié" son ancien chef du gouvernement, M. MACRON a aussitôt assuré qu'il serait "le garant du renouvellement des visages, du renouvellement des pratiques". Et son équipe n'a pas tardé à confirmer qu'il "ne gouvernerait pas" avec M. VALLS. "Ce ne sont pas les décisions des uns et des autres qui détermineront la majorité présidentielle ni mon gouvernement", avait-il prévenu dès mardi lors d'une conférence de presse organisée à la hâte (cf. BQ du 29/03/2017). "Je pense que (ce soutien, NDLR) traduit ce que j'avais indiqué il y a plusieurs mois, c'est à dire que les primaires n'étaient pas en situation de regrouper l'ensemble de la gauche et (…) que les sociaux-démocrates et les femmes et les hommes de gauche responsables sont prêts à s'inscrire dans une démarche qui est la mienne", a-t-il analysé hier.

...

Correspondance économique Le Premier ministre Manuel VALLS formule des propositions pour "répondre aux dégâts de la mondialisation"

Correspondance économique - Date de parution : 24/11/2016

Après avoir défendu la semaine dernière à Berlin "une mondialisation au service du peuple", le Premier ministre Manuel <VALLS> a publié hier sur le site Internet des "Echos" une tribune intitulée "Il faut répondre aux dégâts de la mondialisation".

"La mondialisation", écrit-il, "a longtemps été la promesse de plus de prospérité, de plus d'emplois, et d'emplois à plus forte valeur ajoutée. Or, il faut se rendre à l'évidence : cette promesse n'a pas été tenue. Pour beaucoup, et en particulier parmi les classes moyennes et populaires, la mondialisation est synonyme d'insécurités". "Insécurité économique", avec depuis 30 ans l'entrée des pays d'Europe centrale et de la Chine dans le commerce international. "Insécurité" d'évoluer dans "un grand tout uniformisé" par les accords de libre-échange. "Insécurité" enfin face à la crise migratoire.

Trois "insécurités" renforcées selon M. VALLS par deux "injustices" : "concurrence déloyale" du fait de normes non respectées par des pays émergents (environnement, travail des enfants...) ; et "délocalisation des profits" permettant à des groupes d'échapper à l'impôt.

Face à ce diagnostic, le Premier ministre demande une application plus ferme de la "réciprocité" en matière commerciale. "Il n'est pas normal que, lorsque les Etats-Unis taxent un produit à 300 %, l'Europe, elle ne taxe qu'à 20 % !", écrit-il. "Nous sommes les seuls au monde à avoir des marchés publics aussi ouverts. Les ouvrir ainsi unilatéralement, sans rien attendre en retour, c'est agir en dépit du bon sens !".

Il faut également, selon lui, "réorienter la finance vers l'économie réelle, c'est-à-dire le financement de nos entreprises, de nos infrastructures, de nos investissements". Cela impliquerait de "lutter contre les critères technocratiques imposés" aux assureurs, et "refuser les normes américaines" imposés aux banques.

"Nous continuerons à porter la création d'une taxe européenne sur les transactions financières", assure également M. VALLS, défendant également "un mécanisme pour taxer les entreprises dans les Etats où leur chiffre d'affaires est réalisé et au prorata de celui-ci". "L'administration fiscale combat les comportements prédateurs, mais elle agit dans les limites de règles européennes et internationales conçues avant l'émergence du numérique", constate-t-il appelant en conséquence à une évolution des règles.

Alors que la France s'est dotée en 2014 d'un décret qui protège ses intérêts stratégiques et que l'Allemagne "se pose, à son tour, ces questions", M. VALLS propose que les deux pays travaillent "à un dispositif européen de contrôle des investissements stratégiques, en complément des dispositifs nationaux existants". "Nos grands partenaires sur la planète disposent de tels mécanismes. Pourquoi pas nous ?", ajoute-t-il.

Autre proposition, harmoniser les taux d'impôt sur les sociétés qui varient du simple au triple dans l'UE. "La France baisse son taux. D'autres doivent relever le leur", juge M. VALLS. "Il doit y avoir une convergence (...). Je propose de lancer une initiative dans ce sens, d'abord avec l'Allemagne et ensuite avec tous ceux qui voudront nous rejoindre", écrit-il.

Bulletin Quotidien Parution du livre : "Manuel Valls ; les secrets d'un destin " par MM. Jacques HENNEN et Gilles VERDEZ (aux Editions du Moment)

Bulletin Quotidien - Date de parution : 12/06/2013

"Manuel Valls ; les secrets d'un destin " par MM. Jacques HENNEN et Gilles VERDEZ (aux Editions du Moment) : "ministre le plus populaire de l'équipe Hollande, Manuel Valls est parfois décrit comme un "Sarko de gauche". Préparant lui aussi sa conquête du pouvoir depuis son bureau de ministre de l'Intérieur, il incarne l'énergie et l'autorité. Mais que savent vraiment les Français de cet homme charismatique et secret ?" s'interrogent les auteurs. Pour la première fois, l'ancien maire d'Evry, ancien député de l'Essonne, a accepté de se confier longuement, "sans tabou," "sur ses origines catalanes, sa jeunesse pétrie de culture, ses débuts en politique émaillés de succès à la hussarde mais aussi d'échecs tombés dans l'oubli". Fils d'un célèbre peintre espagnol, Manuel Valls n'a obtenu la nationalité française qu'à l'âge de dix-neuf ans… MM. Jacques HENNEN et Gilles VERDEZ ont rencontré plusieurs dizaines de témoins de tous horizons, en France et à l'étranger, et retrouvé des documents inédits pour "percer le mystère de celui qui est devenu le premier des "premiers ministrables" socialistes"… "L'étudiant engagé, né en 1962, père de quatre enfants et amoureux d'une musicienne de renom, le cache à peine : l'Elysée, il y pense, même quand il regarde un match du Barça dont il est un fervent supporter"… Précisons que M. HENNEN, a été notamment, rédacteur en chef au "Parisien" et à "France Soir". M. VERDEZ fut, notamment, directeur adjoint de la rédaction éditeur nuit de "France-Soir".


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.