Jeudi 08 décembre 2022 à 05:58, 111192 biographies, 787 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Christophe CASTANER

M. Christophe CASTANER (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique L'ancien ministre Christophe CASTANER pourrait se voir confier la présidence du conseil de surveillance du grand port maritime de Marseille

Correspondance économique - Date de parution : 27/09/2022

L'ancien ministre Christophe CASTANER, ancien député (REM) des Alpes-de-Haute-Provence, ancien maire (PS) de Forcalquier et ancien conseiller régional (PS) de Provence-Alpes-Côte d'Azur, pourrait se voir confier la présidence du conseil de surveillance du grand port maritime de Marseille a laissé entendre M. Renaud MUSELIER, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur après avoir plaidé début septembre pour "un profil capable d'ouvrir son carnet d'adresses".

L'intérim de cette présidence était assuré par Mme Elisabeth AYRAULT, ancienne présidente du directoire de la Compagnie nationale du Rhône, à la suite du décès de Jean-Marc FORNERI, en décembre 2020 (cf. CE du 05/01/2022).

Cette nomination devrait intervenir lors du conseil du Grand port maritime le 14 octobre prochain.

Né en janvier 1966, titulaire d'une maîtrise en droit privé, d'un diplôme d'études supérieures spécialisées de juriste d'affaires internationales et d'un diplôme d'études supérieures spécialisées en sciences pénales et criminologie, M. Christophe CASTANER fut, notamment, juriste conseil à la Banque nationale de Paris (1992-1993), puis directeur général adjoint des services de la mairie d'Avignon (1993-1995), avant d'être directeur du cabinet de M. Tony DREYFUS, alors maire (PS) du Xème arrondissement de Paris (1995-1997). Nommé en juillet 1997 conseiller technique chargé du porte-parolat au cabinet de Mme Catherine TRAUTMANN au ministère de la Culture et de la Communication, porte-parolat du gouvernement, il fut ensuite chef de son cabinet Rue de Valois, de mai 1998 à mars 2000, avant d'occuper ces mêmes fonctions au cabinet de M. Michel SAPIN au ministère de la Fonction publique et de la Réforme de l'Etat (2000-2002). Maire (PS) de Forcalquier de mars 2001 à juillet 2017 et président de la Communauté de communes du pays de Forcalquier et montagne de Lure de 2003 à 2014, il fut également conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur de 2004 à 2012, et vice-président de ce conseil régional délégué à l'Aménagement des territoires et aux Affaires européennes (2004-2010), puis délégué à l'Emploi, au Développement économique régional, à l'Enseignement supérieur, à la Recherche et à l'Innovation (2010-2012). Député (SER) des Alpes-de-Haute-Provence de 2012 à juillet 2017, il coprésida le groupe d'études parlementaire sur les PME et fut l'un des rapporteurs thématiques de la loi Macron pour la croissance et l'activité. Après avoir annoncé son soutien à M. Emmanuel MACRON dès mars 2017, il fut investi comme candidat En Marche ! dans la deuxième circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, où il fut réélu au deuxième tour. Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement de mai à novembre 2017, il fut alors nommé secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement et fut délégué général de La République en Marche (REM) de novembre 2017 à octobre 2018. Ministre de l'Intérieur, d'octobre 2018 à juillet 2020, M. Christophe CASTANER siégea de nouveau à l'Assemblée nationale à partir d'août 2020 et fut président du groupe La République en Marche (REM) au Palais-Bourbon, de septembre 2020 à mai 2022. Candidat (Ensemble !) aux élections législatives dans la 2ème circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, il fut battu lors du second tour de ce scrutin.

Bulletin Quotidien Parution du livre dressant un portrait de Christophe Castaner : "Le kéké de la République", par Mme Pauline THEVENIAUD, et M. Jérémy MAROT (Plon)

Bulletin Quotidien - Date de parution : 11/03/2020

Qui se cache derrière M. Christophe CASTANER ? Il y a trois ans encore, ce nom était inconnu du grand public. Dans les arcanes d'un Parti socialiste en perte de vitesse, il n'est qu'un député parmi d'autres. Il piaffe de faire carrière. Sa rencontre avec un homme, M. Emmanuel MACRON, va tout changer. M. CASTANER est un rescapé de l'ancien monde, propulsé ministre de l'Intérieur dans le sillage d'un président à la trajectoire de comète. En Macronie, il détonne. CASTANER ? Un kéké ! On le moque. Il en joue. Car il est plus complexe, moins rond et spontané qu'il ne le montre pour mieux se démarquer, assurent les auteurs. "Je sais que j'ai construit un personnage, j'ai une image qui ne correspond pas à la réalité telle que, moi, je la vis", dit-il. C'est un portrait complet de cette valeur montante du début du quinquennat que dressent ici Mme Pauline THEVENIAUD, reporter au service politique du "Parisien" et Jérémy MAROT, reporter au service politique de l'Agence France-Presse (AFP).

Bulletin Quotidien Le député socialiste Christophe CASTANER "suspend" son appartenance au parti et apporte son parrainage au leader d'En marche !, M. Emmanuel MACRON

Bulletin Quotidien - Date de parution : 07/03/2017

Le député socialiste Christophe CASTANER a adressé hier un courrier à M. Jean-Christophe CAMBADELIS pour lui indiquer qu'il "suspendait" son appartenance au parti et apporterait son parrainage au leader d'En marche !, M. Emmanuel MACRON. "Je t'annonce suspendre immédiatement mon appartenance au Parti socialiste", écrit l'élu des Alpes-de-Haute-Provence dans ce courrier, diffusé par "Le Figaro", et dont le député a confirmé la teneur. Il souligne avoir été militant au PS "depuis plus de 30 ans" et assure ne formuler "aucun reproche" au parti dont il a été "fidèle tout le temps, fier souvent". Mais, dit-il, "il ne m'est pas possible de me ranger derrière celui qui fut le chef de file des frondeurs pendant 5 ans. Aussi, je ne lui donnerai donc pas mon parrainage pour l'élection présidentielle et j'accorderai celui-ci à Emmanuel Macron, dont je sais qu'il sera le seul rempart au Front national". Le député ajoute que ce choix de ne pas se ranger derrière Benoît Hamon est une "décision lourde" pour lui mais que s'il a pu se "trouver, souvent, minoritaire au sein du parti, ce ne fut jamais pour voir celui-ci se tourner vers la gauche radicale, oubliant le réel au nom d'un faux idéal".


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.