Samedi 07 décembre 2019 à 05:37, 103649 biographies, 810 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Eric CIOTTI

M. Eric CIOTTI

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Bulletin Quotidien Le député et président de la fédération LR des Alpes-Maritimes Eric CIOTTI renonce à être candidat à la mairie de Nice en 2020 contre le maire sortant Christian ESTROSI

Bulletin Quotidien - Date de parution : 15/11/2019

Trois semaines après la réunion à Paris par le président des Républicains, alors M. Christian JACOB, des deux candidats rivaux aux élections municipales de Nice (cf. BQ du 28/10/2019), le député et président de la fédération des Alpes-Maritimes Eric CIOTTI a annoncé hier qu'il renonçait à être candidat à la mairie l'an prochain contre le maire sortant, l'ancien ministre Christian ESTROSI, qu'il critiquait avec virulence depuis 2017.

"En homme libre et responsable, j'ai décidé de ne pas être candidat aux élections municipales à Nice", déclare-t-il dans une lettre aux Niçois postée sur Facebook. "Faire la paix nécessite sans doute plus de courage que de livrer la guerre", ajoute M. Eric CIOTTI, qui avait longtemps été le meilleur allié du maire, débutant comme son assistant parlementaire et sarkozyste comme lui, avant de s'opposer à lui. "Je refuse le risque de conflit et de division que ma candidature ferait peser sur notre ville", poursuit-il, laissant le champ libre à M. Christian ESTROSI face au candidat RN Philippe VARDON et une gauche désunie.

Depuis des mois, Nice était suspendue à la décision de M. Eric CIOTTI, qu'un récent sondage réalisé en octobre auprès d'un petit échantillon d'électeurs créditait d'un score trop faible pour avoir des chances de l'emporter. Lui préfère dans sa lettre évoquer "plusieurs enquêtes d'opinion depuis le mois de mars dernier (qui) ont installé un match, à l'issue incertaine, entre Christian ESTROSI et moi".

En juillet, lors d'un meeting au Château de Crémat, M. CIOTTI avait exposé les grandes lignes d'une possible future campagne face à M. Christian ESTROSI, se posant en champion de la modération fiscale, des petits commerces et de l'environnement contre l'urbanisation galopante de l'ouest de la ville. "C'est aux Niçois de décider", avait alors lancé M. CIOTTI dont la carrière politique s'est longtemps bâtie dans la prudence et la sécurité de mandats électoraux occupés avant

lui par M. ESTROSI. "Je constate (...) que les débats que j'ai suscités loin d'être stériles ont permis de faire avancer les choses dans notre ville", écrit l'élu dans son post aux Niçois. "J'ai la faiblesse de croire qu'avec tous ceux qui ont partagé ces combats avec moi, nous ne sommes pas étrangers à ces résultats. Je constate aussi que beaucoup de Niçois apprécient les réalisations effectuées par le

Maire de Nice".

Dix ans séparent les deux hommes. M. Christian ESTROSI, 64 ans, fut élu conseiller municipal de Nice en 1983, conseiller général en 1985, puis député en 1988, il fut élu président de la fédération RPR des Alpes-Maritimes dès 1989, avant d'être secrétaire départemental de 1998 à 2002, puis de retrouver la présidence de la fédération jusqu'en octobre 2018, date à laquelle son rival remporta cette présidence. Elu maire de Nice en 2008, réélu en 2014, il présida le conseil régional de Provence-Alpes Côte d'Azur de 2015 à 2017.

M. Eric CIOTTI, 54 ans, devint l'attaché parlementaire de M. ESTROSI en 1989. Directeur adjoint du cabinet de M. Jean-Claude GAUDIN à la présidence du Conseil régional de Provence-AlpesCôte d'Azur de 1995 à 1998, il dirigea ensuite le cabinet de M. ESTROSI à la présidence du groupe RPR au Conseil régional puis du Conseil général des Alpes-Maritimes, avant d'intégrer son cabinet au ministère délégué à l'Aménagement du territoire de 2005 à 2007. Président du conseil départemental des Alpes-Maritimes de 2008 à 2017, des élus proches du maire de Nice Christian ESTROSI ont dénoncé de "multiples irrégularités" lors de son élection à la présidence de la fédération départementale en octobre 2018 (cf. BQ du 15/10/2018).


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.