Lundi 22 avril 2024 à 05:39, 113928 biographies, 672 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Daniel KRETINSKY

M. Daniel KRETINSKY (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique L'homme d'affaires tchèque Daniel KRETINSKY serait candidat au rachat de 100 % d'Editis

Correspondance économique - Date de parution : 14/03/2023

L'homme d'affaires tchèque Daniel KRETINSKY, président-directeur général de Czech média invest (CMI), aurait déposé une offre auprès de Vivendi pour acquérir dans sa totalité Editis, deuxième groupe d'édition français selon le quotidien "Le Figaro".

M. KRETINSKY a accéléré ces dernières années ses investissements dans les médias français via son groupe de presse CMI France ("Elle", "Télé 7 jours", "Marianne"). Il est également co-actionnaire du "Monde", a renfloué "Libération" à hauteur de 15 millions d'euros et possède plus de 5 % du groupe TF1.

Le groupe Vivendi étudie un projet de cession dans son intégralité d'Editis "afin d'éviter lesproblèmes de concurrence posés par son rapprochement" avec le groupe Lagardère, (cf. CE du 29/07/2022). Les libraires et représentants d'auteurs, qui craignent une trop forte concentration du secteur, plaident plutôt pour une cession à 100 % qui donnerait au repreneur les moyens de peser face à Hachette. Au terme de son enquête préliminaire, la Commission européenne avait annoncé qu'elle allait "procéder à une enquête approfondie" sur le projet d'acquisition afin de déterminer si ses craintes initiales étaient confirmées". Fin décembre 2022, l'institution européenne annonçait que l'enquête approfondie allait être prolongée jusqu'au 23 mai 2023 et qu'un questionnaire en ligne était lancé sur le marché de la presse people (cf. CE du 21/12/2022). La Commission européenne a récemment précisé ses griefs dans un long document signé de la commissaire à la Concurrence Margrethe VESTAGER qui reste hostile au projet présenté par Vivendi, malgré les engagements pris par le groupe en décembre puis en février.

Selon "Le Figaro", "trois autres offres" auraient été déposées, par le groupe de média italien Mondadori, propriété de M. Silvio BERLUSCONI, son homologue canadien Quebecor, et le groupe français Reworld. D'autres investisseurs précédemment évoqués, comme M. Stéphane COURBIT, président de Banijay Group, Lov Group Invest et FL Entertainment, M. Pierre-Edouard STERIN, investisseur et confondateur des coffrets-cadeaux Smartbox ou M. Xavier NIEL, président du conseil d'administration du groupe de télécommunications Iliad (Free) et président de NJJ Holding, ne

seraient plus dans la course.

Vivendi privilégie depuis l'été une opération de cotation-distribution via laquelle le groupe Bolloré, s'est engagé à revendre sa participation de 29,5 % des parts. Cette méthode présente l'avantage de mieux valoriser sa part d'Editis et d'en capter directement le profit, sur le modèle de l'introduction en Bourse d'Universal Music Group en 2021. Le 8 mars, Vivendi affirmait encore "poursuivre les discussions" avec la Commission européenne, et se donner une semaine supplémentaire pour répondre à la notification de griefs envoyée par l'autorité (cf. CE du 09/03/2023). "En ce qui concerne le processus sur Lagardère-Editis, nous sommes dans la phase 2 et au cours de cette phase, nous avons reçu la (notification des griefs) sur laquelle nous travaillons actuellement pour fournir toutes les réponses requises en ce qui concerne nos remèdes. Les remèdes sont basés sur la vente d'Editis", déclarait le président du directoire de Vivendi Arnaud de PUYFONTAINE, lors d'une conférence téléphonique, ajoutant que "nous travaillons évidemment sur une autre alternative possible"

Correspondance économique M. Daniel KRETINSKY détient désormais plus de 13 % du capital de Fnac Darty

Correspondance économique - Date de parution : 22/04/2022

Fnac Darty a annoncé hier que le milliardaire tchèque Daniel KRETINSKY détenait "plus de 13 % du capital et des droits de vote" du groupe, sans intention de solliciter la nomination de membres au conseil d'administration. Le groupe en a été notifié "le 12 avril dernier", a-t-il indiqué en marge de la présentation de ses ventes du premier trimestre 2022. M. KRETINSKY devient ainsi le deuxième actionnaire de Fnac Darty derrière Ceconomy, distributeur allemand de produits électroniques qui en détenait 24,3 % du capital au 31 décembre 2021. Le milliardaire tchèque avait annoncé fin février, via sa société luxembourgeoise Vesa Equity Investment, son entrée au capital du groupe français, à hauteur de 5,04 % (cf. CE du 24/02/2022). Il avait alors loué la stratégie de ventes à la fois en ligne et en magasins, et la "position très forte" du groupe en France, "solide" au Benelux, ainsi que dans la péninsule ibérique. Trois semaines plus tard, Vesa Equity Investment avait indiqué détenir 10,1 % du capital et des droits de vote du distributeur spécialisé. Dans une déclaration d'intention à l'AMF, valable pour les six mois à venir, le fonds avait indiqué envisager de poursuivre ses achats d'actions afin d'accroître sa participation dans Fnac Darty, mais sans avoir l'intention d'acquérir le contrôle de la société.

Via Vesa Equity Investment, M. KRETINSKY détient également à nouveau depuis début mars 10,01 % du capital et 7,42 % des droits de vote du groupe de distribution alimentaire Casino (cf. CE du 10/03/2022). Il avait alors précisé à l'AMF "solliciter la nomination d'un ou plusieurs membres au conseil d'administration" de Casino.

Par ailleurs, le conseil d'administration de Fnac Darty proposera à l'assemblée générale des actionnaires du 18 mai le renouvellement pour une durée de trois ans du mandat de son président Jacques VEYRAT (cf. CE du 15/04/2022), en poste depuis juillet 2017.

Fnac Darty, qui en décembre 2021 comptait 957 magasins (en comptant Nature & Découvertes), dont 390 en franchise dans 13 pays, a franchi l'année passée le seuil des 8 milliards d'euros de chiffre d'affaires, un record (cf. CE du 24/02/2022). Il s'appuie sur une large part de ventes réalisées en ligne (26 % en 2021). Sur le premier trimestre 2022, "dans un contexte d'inflation croissante et de recul de l'indice de confiance des ménages", Fnac Darty a réalisé des ventes en léger recul par rapport à l'exercice précédent, à 1,78 milliard d'euros (-2 % en données publiées). Il explique cette baisse par "un effet de base de comparaison élevé" et par le contexte inflationniste. Face à l'inflation, Fnac Darty entend "répercuter les hausses de prix, en particulier sur les catégories de produits plus premium bénéficiant de renouvellements de gamme réguliers" et poursuivre une politique de "solide maîtrise des coûts grâce aux plans de performance mis en place chaque année".


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.