Samedi 05 décembre 2020 à 05:45, 105497 biographies, 1001 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Jean-Paul PHILIPPOT

M. Jean-Paul PHILIPPOT

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Correspondance de la Presse France Télévisions : "L'ambition de mon projet, c'est l'ambition de France Télévisions dans le XXIème siècle", a expliqué M. Jean Paul PHILIPPOT, candidat à la présidence du groupe

Correspondance de la Presse - Date de parution : 21/07/2020

"L'ambition de mon projet, c'est l'ambition de France Télévisions dans le XXIème siècle", a expliqué M. Jean-Paul PHILIPPOT, candidat à la présidence de France Télévisions, aux membres du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), hier.

Rappelons que M. Jean-Paul PHILIPPOT, âgé de 60 ans, est l'actuel administrateur général de la Radiotélévision belge francophone (RTBF) qu'il dirige depuis 2002. Il a été reconduit en février pour un quatrième mandat de six ans malgré une polémique sur son salaire. M. PHILIPPOT a contribué à assainir les finances du groupe audiovisuel belge qui a été bénéficiaire en 2019, à garder la tête des audiences et à lui faire prendre son virage numérique. Il a également présidé pendant neuf ans l'Union européenne de radio-télévision (UER), le groupement européen des principales télévisions nationales, dont Mme Delphine ERNOTTE CUNCI est vice-présidente.

"Ma conviction intime est que les médias de service public, les missions qu'ils remplissent et les valeurs qu'ils portent, ont une place dans le XXIème siècle, comme acteur, animateur de la démocratie active, comme promoteur, ambassadeur de la création et de la culture", a expliqué le candidat belge francophone, qui a rappelé à plusieurs reprises son expérience de dix-huit années au sein de la RTBF. Le projet présenté hier devant le CSA sera "décliné pour l'été 2021 en Projet Global d'Entreprise pour la période 2021 à 2025".

Le groupe audiovisuel public doit se distinguer par une "offre éditoriale forte, affirmée, rigoureuse", selon M. PHILIPPOT

Selon l'administrateur général de la RTBF, France Télévisions doit être un média public "qui se distingue par une offre éditoriale forte, affirmée, rigoureuse". "Il n'est pas démodé d'affirmer l'approche éditoriale du média public par une approche de l'offre", a-t-il ajouté.

Pour le candidat, le groupe public doit par ailleurs s'adresser "à toutes et à tous dans la pluralité des usages et la diversité des plates-formes". Le média doit ainsi se décliner dans tous les genres et pour tous les publics. "L'offre éditoriale de FTV doit être créative, moderne, contemporaine." "Elle doit être surtout linéaire et non linéaire."

La première priorité de M. PHILIPPOT sera l'information. "C'est l'ADN du service public", a-t-il justifié. "La première rédaction de France doit travailler à la restauration de la confiance du public en affichant son indépendance, sa fiabilité et son pluralisme". Les investissements seront poursuivis dans l'investigation et le décryptage.

La culture est la deuxième priorité énoncée par le candidat. "Il y a un gros travail sur la promotion et la visibilité, sur l'avènement et le spectacle vivant." Une collaboration avec TV5 Monde est notamment envisagée.

Les nouveaux territoires éditoriaux, et notamment les sujets liés aux sciences technologiques, au développement soutenable, à la santé, ont été évoqués par l'administrateur général de la RTBF. "Nous devons, dans ces domaines, être créatifs et innovants sur le plan éditorial."

La diversité "de façon inclusive, comme une règle, comme un marqueur de qualité", et la proximité font aussi partie des objectifs inscrits dans les projets du candidat. M. PHILIPPOT entend ainsi travailler sur l'hybridation entre télévision et radio, autour d'un projet de média global, à l'image de ce qu'il a accompli au sein de la RTBF. "Il faut travailler sur les antennes avec Radio France, sur une plate-forme commune numérique, la présence locale, les partenariats avec les acteurs sociaux, la presse quotidienne régionale, ainsi que sur les marques et le marketing."

L'innovation et la création numérique sont enfin le sixième axe évoqué par le postulant. "Il n'y aura pas de moyens nouveaux. Il faudra procéder à des réalignements internes", a-t-il précisé. L'objectif est de mettre en place une plate-forme non linéaire de référence gratuite. Il ambitionne de porter les moyens dévolus à la production et aux diffusions numériques à plus de 15 % des moyens et investissements globaux à l'horizon 2025.

"Je ne suis pas favorable à l'arrêt rapide de France 4", a précisé l'aspirant belge

"Je ne suis pas favorable à l'arrêt rapide de France 4", a indiqué M. PHILIPPOT. "Nous avons besoin d'espaces ludo-éducatifs, culturels." "Nous avons besoin d'un secteur de l'animation fort, c'est l'un des secteurs français les plus reconnus", a-t-il ajouté. "Maintenir France 4, c'est se préparer à une bascule numérique."

"France Ô est un autre sujet", a-t-il néanmoins ajouté. "C'est un sujet important qui renvoie à la diversité des cultures et territoires français." "Il conviendra de travailler sur ce sujet", a-t-il conclu.

Quant à franceinfo, il indique que la chaîne est "en deçà de ses ambitions". L'un des chantiers sera de réfléchir à la complémentarité entre les différentes chaînes.

"Je plaide pour le lancement d'un média et d'une plate-forme numérique complète pour les jeunes", qui engloberait activités, informations et documentaires, le sport numérique "peut-être", les jeux et les programmes culturels.

"Je crois en l'entreprise apprenante", a aussi expliqué l'administrateur général de la RTBF qui a indiqué ne pas pratiquer de "management hiérarchique", soulignant la nécessité d'un plan de départs et d'un plan de recrutements. "L'accord conclu avec les représentants du personnel sera respecté", a-t-il aussi précisé.

Le candidat souhaite renforcer le groupe dans deux domaines spécifiques : l'expertise numérique et l'expertise dans le domaine des données. Enfin, il souhaite développer l'outil de production interne.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.