Dimanche 29 janvier 2023 à 05:40, 111408 biographies, 607 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Jean ROTTNER

M. Jean ROTTNER

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Bulletin Quotidien M. Jean ROTTNER, ancien président (LR) de la Région Grand Est, va rejoindre le groupe de promotion immobilière Réalités

Bulletin Quotidien - Date de parution : 02/01/2023

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a rendu public ce week-end un avis sur le projet de M. Jean ROTTNER, ancien président (LR) de la Région Grand Est, de rejoindre

le groupe de promotion immobilière Réalités, en qualité de directeur général délégué chargé de développer l'activité des sociétés du groupe dans la région Grand Est.

Rappelons que M. Jean ROTTNER avait annoncé qu'il quittait la vie publique et se retirait de "l'ensemble de (ses) mandats" en raison "d'impératifs familiaux" (cf. BQ du 21/12/2022). Sa démission du Conseil régional est effective depuis ce vendredi. Il demeure président de la

Fédération nationale des agences d'urbanisme (FNAU) jusqu'au 2 janvier.

Notant que M. ROTTNER précisait vouloir mettre un terme à l'intégralité de ses mandats publics, incluant ceux d'adjoint au maire de Mulhouse et de conseiller communautaire de Mulhouse Alsace Agglomération, la Haute Autorité a rendu un avis de compatibilité avec réserves relatif à cette reconversion professionnelle. Ces réserves visent notamment à prévenir tout risque de mise en cause du fonctionnement indépendant et impartial de la région. Elles feront l'objet d'un suivi régulier par la Haute Autorité. De son côté, la société indiquait vendredi sur son site internet : "Le groupe Réalités annonce

l'ouverture à l'été 2023 de sa direction régionale Grand Est. Elle sera dirigée par Jean ROTTNER qui, après avoir quitté la vie publique, rejoint l'aventure entrepreneuriale". Cotée en bourse, la société Réalités se présente comme "un groupe de développement territorial", menant des projets immobiliers comme l'extension du stade Bauer à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, avec la Banque

des territoires, ou l'aménagement d'un nouveau quartier à Saint-Brieuc, dans les Côtes-d'Armor.

Ce recrutement a provoqué de vives réactions de la part des élus du conseil régional, certains pointant un risque de conflit d'intérêts, d'autres y voyant une atteinte à la ligne politique de la région et à la sincérité du scrutin régional de juin 2021.

"Cette annonce vient un peu vite, ce qui laisse penser que c'était déjà conclu depuis un certain temps", a réagi Mme Eliane ROMANI, cheffe de file du groupe écologiste. M. Jean ROTTNER "utilise

le réseau qu'il a acquis dans ses fonctions publiques pour aller servir une organisation privée qui a des rapports avec les collectivités, c'est une définition du pantouflage", a-t-elle complété.

"Il part avec une quantité de données territoriales importante", s'est inquiété M. Christophe CHOSEROT (Renaissance), membre du groupe centriste et maire de Maxéville. "On était en pleine révision du Sradet (schéma régional d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires, NDLR), il sait exactement quelles vont être les modifications de ce schéma, quels sont les atouts et les difficultés des territoires, ce n'est pas rien". "Qui est mieux placé qu'un président de région pour faire du conseil et de l'accompagnement territorial ?", s'est-il interrogé. "Peut-être qu'un jour en tant que maire, je vais le recevoir pour tel ou tel projet, c'est troublant", a-t-il souligné.

On ne connaissait pas trop les raisons de son départ, maintenant on sait", a déclaré M. Michaël WEBER (PS) : "il avait une opportunité professionnelle avec un meilleur salaire et sans doute moins

d'emmerdements". Le maire de Woelfling-lès-Sarreguemines se dit "amer" de voir M. Jean ROTTNER quitter ses fonctions "18 mois seulement après son élection", pour un mandat qui courrait normalement jusqu'en 2028. "Je pense que quand on a un engagement politique, on le mène jusqu'au bout, on ne trompe pas les électeurs".

"C'est un problème", a estimé de son côté M. Laurent JACOBELLI (RN). "Les gens votent mais ne sont pas sûrs du président et de la politique qu'ils auront", pointant le fait que MM. Jean ROTTNER

et Franck LEROY ne sont pas issus du même parti. "Jean ROTTNER était dans une position d'opposition à Emmanuel MACRON, et on va se retrouver avec un Franck LEROY pro-macroniste.

Tout ceci laisse un sentiment brouillon, un sentiment d'opportunisme permanent qui pose problème dans une région qui a toujours du mal à se définir".

Mme Valérie DEBORD (LR), cheffe du groupe majoritaire au conseil régional, n'a pas souhaité réagir sur ces aspects. "Je suis ravie pour lui, et je lui souhaite beaucoup de réussite", a-t-elle simplement déclaré.

Le 13 janvier prochain, le Conseil régional élira son nouveau président : M. Franck LEROY (Horizons), maire d'Epernay et membre du groupe majoritaire, fait figure de favori.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.