Mercredi 12 août 2020 à 05:36, 104943 biographies, 562 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

Mme Sandrine ROUSTAN

Mme Sandrine ROUSTAN

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Correspondance de la Presse France Télévisions : un nouveau nom, France Media Vision, pour une entité "multimédia, multicontenus et multisupports", porté par Mme Sandrine ROUSTAN, candidate à la présidence du groupe public

Correspondance de la Presse - Date de parution : 21/07/2020

Le marathon des auditions pour la présidence de France Télévisions a débuté hier matin (cf. CP du 16/07/2020). Dans le cadre de cette procédure que le Conseil supérieur de l'audiovisuel a souhaité "la plus transparente possible", selon son président Roch-Olivier MAISTRE, il est prévu que les candidats exposent publiquement leur projet pendant une trentaine de minutes, assortie d'une séance de questions-réponses avec les membres du régulateur puis échangent, à huis clos, pendant une heure également.

Première à présenter son projet, Mme Sandrine ROUSTAN souhaite emmener France Télévisions vers "une nouvelle étape de sa vie", dans "une nouvelle ère". En ce sens, l'ancienne directrice des programmes de France 4 suggère de faire de l'entreprise publique un média public global baptisé "France Media Vision". Une entité multimédia, multicontenus et multisupports qui s'appuiera tant sur le linéaire que le numérique, "l'un nourrissant l'autre", souligne-t-elle.

Concrètement, le groupe a vocation à proposer trois offres, estime Mme ROUSTAN : au bouquet de chaînes tel que celui proposé actuellement, elle ambitionne de développer une offre délinéarisée "avec une nouvelle plate-forme centrale ultra performante" regroupant les contenus linéaires et proposant un accès direct à ceux relevant des missions de service public (information, jeunesse, sport, culture…) mais aussi des "services innovants" comme une billetterie de spectacle ou encore un e-club de téléspectateurs ainsi que le service de "replay" dans une version "améliorée", précise Mme ROUSTAN. La troisième offre qu'elle suggère d'intégrer à cette plate-forme, concernerait l'audio : une offre de podcasts natifs et de "replay audio" des programmes télévisés. Mais, ajoute-t-elle, c'est bien "la puissance de l'offre linéaire" qui sera la puissance de ce média global public.

Revoir les liens avec les producteurs externes afin de favoriser l'innovation et la diversité dans les programmes

Signe de cette évolution, elle propose donc de "faire évoluer la marque", considérant que "l'appellation 'Télévision' n'est plus de notre époque". Ecartant l'idée qu'il s'agisse d'un "caprice de présidente", elle défend là le moyen de "verbaliser ce qu'on fait". Et de mettre en avant "la richesse" des contenus proposés par les différents canaux de l'entreprise qui, afin d'exister au-delà des frontières hexagonales, ne doit plus se limiter "à un simple replay".

Pour Mme ROUSTAN, France Télévisions doit davantage affirmer ses missions de service public et les revendiquer comme des atouts, d'autant que ce sont là des signes distinctifs des groupes privés. Elle défend la diffusion de "programmes populaires et de qualité". Afin de rajeunir le public de France Télévisions et de le voir afficher une moyenne d'âge proche de celle de la population, elle mise notamment sur France 2, chaîne qu'elle enjoint à faire preuve de plus d'audace, de diversité et d'innovation. L'ancienne responsable de France 4 plaide également en faveur du maintien de la chaîne en linéaire, jugeant "impossible de se passer" d'une chaîne jeunesse dont le public cible est celui, plus largement, de France Télévisions à l'avenir. "C'est le public de demain avec lequel il faut créer un lien affectif", défend-elle.

L'attrait de nouveaux publics passera également par un "renouveau éditorial" que Mme ROUSTAN décline autour de sept items (information, jeunesse, culture…). Autant de chantiers qui doivent être menés afin de mettre un terme à la tentation de "ressusciter des programmes d'outre-tombe". Par ailleurs, dans le prolongement de sa décision de retirer les programmes américains de France 4 lorsqu'elle en était responsable, elle plaide pour une diminution des formats étrangers sur les antennes de France Télévisions. Faute de quoi l'entreprise publique ne développe pas ses propres programmes, se privant dès lors de la possibilité de les exporter, pointe la directrice du développement international de Shanghai Media Group.

Un moratoire sur les 160 millions d'euros d'économies demandés par l'Etat

Ancienne directrice artistique des productions chez Endemol, Mme ROUSTAN suggère de "partager les cases" dédiées aux producteurs externes : elle propose de profiter des périodes de vacances, par exemple, pour allouer des cases à des producteurs différents de ceux dont les programmes sont diffusés habituellement. Un moyen de tester d'autres choses et d'innover, défend-elle. Elle souhaite, par ailleurs, que soit réalisé un audit des comptes relatifs à la production et assurer une plus grande diversité parmi les producteurs coopérant avec France Télévisions.

S'agissant de la trajectoire budgétaire, Mme ROUSTAN appelle à "un moratoire" sur les 160 millions d'euros d'économies demandés par l'Etat au groupe public. Autant de ressources qu'elle entend affecter au développement de son projet, tandis qu'elle évoque, parallèlement, des économies à réaliser sur "la technostructure", glissant que l'organigramme de l'entreprise fait plus de deux mille pages…

Aussi, elle s'engage à nommer une personne chargée des économies et des nouveaux projets. Par ailleurs, elle suggère de renforcer la croissance externe du Studio de production afin de générer de nouveaux revenus. Elle en attend également du côté des nouveaux services appelés à être créés du côté de la plate-forme (notamment la e-billeterie ou un service freemium concernant certains nouveaux services en ligne) ou encore des diversifications autour des programmes (avec le développement de licences de marque ou d'évènements).


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.