Mercredi 08 juillet 2020 à 05:43, 104748 biographies, 1170 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Patrick SAYER

M. Patrick SAYER

(Article de presse associé à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique Amber Capital propose de nommer l'ancien président du directoire d'Eurazeo Patrick SAYER à la présidence du conseil de surveillance de Lagardère

Correspondance économique - Date de parution : 27/03/2020

Le fonds activiste Amber Capital, désormais premier actionnaire de Lagardère, va proposer une série de résolutions à la prochaine assemblée générale du groupe afin de faire évoluer sa gouvernance et sa stratégie, a-t-il annoncé ce jeudi.

Amber Capital, qui est actionnaire de Lagardère depuis 2016 et détient 16,42 % du capital et 12,48 % des droits de vote, souhaite "renouveler intégralement le conseil de surveillance",indique-t-il dans un communiqué.

Une révocation de l'ensemble des membres de l'actuel conseil de surveillance à l'exception de MM. Nicolas SARKOZY et Guillaume PEPY

Le fonds activiste va proposer lors de l'assemblée générale prévue le 5 mai "une liste de candidats indépendants, compétents et responsables qui pourront enfin implémenter les changements stratégiques qui s'imposent". Il souhaite remplacer en tout huit administrateurs, selon une présentation du projet sur son site internet. Le fonds propose toutefois d'approuver la cooptation de l'ancien président Nicolas SARKOZY et de l'ancien dirigeant de la SNCF Guillaume PEPY, annoncée en février. Les deux hommes sont proches des intérêts du fonds souverain du Qatar, détrôné en février par Amber de sa place de premier actionnaire de Lagardère.

Amber Capital avait déjà manqué en 2018 l'occasion de faire élire des représentants au conseil de surveillance, empêché à l'époque par le ralliement à la dernière minute du Qatar au dirigent du groupe, M. Arnaud LAGARDERE.

La résolution présentée par Amber suggère ainsi que soient nommés :

- Mme Laurence BRET STERN, ancienne senior marketing director de LinkdIbn membre du comité stratégique de Cocoworker, directrice de Antescofo, directrice de l'ANDigital ;

- M. Yann DUCHESNE, ancien managing partner de McKinsey, membre du conseil de surveillance, président du comité des rémunérations et du gouvernement d'entreprise de Laurent Perrier, directeur de Total Gabon ;

- M. Stephan HAIMO, avocat, directeur exécutif de Cap M conseil, spécialisé dans les fusions-acquisitions ;

- M. Enrico LETTA, ancien président du Conseil italien, doyen de l'Ecole des affaires internationales de Sciences Po, président de l'Institut Jacques Delors-Notre Europe, président d'honneur d'EuropaNova, membre du conseil de surveillance de Publicis Groupe SA,

- Mme Valérie OHANNESSIAN, avocat, ancienne directrice générale adjointe de la Fédération Bancaire française ;

- Mme Elena PISONERO, ancienne députée au Parlement espagnol, présidente de Taldig, directrice du think tank Bruegel, directrice non-exécutive de Prisa ;

- M. Patrick SAYER, président de la société d'investissement Augusta, membre du conseil de surveillance et ancien président du directoire d'Eurazeo ;

- Mme Brigitte TAITTINGER-JOUYET ancienne présidente-directrice générale des Parfums Annick Goutal, administratrice et présidente du comité Responsabilité Sociale Environnementale de FNAC Darty, administratrice de HSBC France, de Suez et de Douja Promotion Groupe Addoha (Maroc).

Cette liste de membres, auxquels s'ajoutent donc les noms de MM. SARKOZY et PEPY, se démarque par sa "forte dimension internationale", fait remarquer le fonds, soulignant que six des candidats proposés ont une "solide expérience internationale", contre trois membres de l'actuel conseil de surveillance. "Cette dimension internationale est absolument indispensable pour Lagardère qui réalise plus des deux tiers de son chiffre d'affaires à l'étranger", ajoute-il encore.

Leur nomination interviendrait à la suite de la démission, proposée par Amber, de MM. Jamal BENOMAR, Yves GUILLEMOT, Mme Soumia MALINBAUM, M. Gilles PETIT, Mmes Aline SYLLA-WALBAUM, Susan L. TOLSON et de M. Patrick VALROFF, ainsi que le non renouvellement du mandat de Mme Martine CHENE.

De plus, Amber estime que M. SAYER a "toutes les qualités et l'expérience requise pour devenir le président de ce futur nouveau conseil de surveillance". Les résultats obtenus par Eurazeo sous sa direction et la reconnaissance de ses pairs "illustrent une capacité de leadership que le conseil de surveillance de Lagardère doit impérativement acquérir pour jouer pleinement son rôle", pointe Amber.

Dans un entretien accordé au "Monde", M. SAYER explique : "Je connais Joseph OUGHOURLIAN [le fondateur d'Amber], qui a été un actionnaire fidèle et de long terme d'Eurazeo. Et je m'intéresse depuis longtemps au groupe, par exemple, quand j'ai eu l'occasion d'être candidat au rachat d'Editis. Je connais Arnaud LAGARDERE depuis près de vingt ans".

Amber Capital estime que Lagardère "affiche des performances économiques très en dessous de la moyenne" ce qui "reflète une défiance certaine du marché vis-à-vis du groupe, de ses décisions stratégiques et de sa gouvernance".

Depuis des mois, il fait pression pour faire évoluer la structure du groupe. Le fonds veut la "simplifier" en abandonnant la commandite. Dans une société en commandite par actions (SCA) comme le groupe Lagardère, le conseil de surveillance supervise la stratégie mise en œuvre, mais n'a que peu de pouvoirs face à M. LAGARDERE, gérant commandité et troisième actionnaire à titre personnel avec 7,33 % des actions, mais 10 % des droits de vote.

Amber Capital dit également vouloir "revoir la politique de dividende" du groupe et "libérer davantage de moyens pour développer l'édition (Hachette) et le 'travel retail'".

Recentré sur l'édition et la distribution dans les lieux de transport à travers les enseignes Relay, le groupe Lagardère a accusé en 2019 une perte nette de 15 millions d'euros, attribuée notamment à un changement de périmètre, pour un chiffre d'affaires de 7,2 milliards.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.