Jeudi 21 octobre 2021 à 05:42, 107824 biographies, 1158 mises à jour depuis une semaine
Bulletin Quotidien - Société Générale de Presse La correspondance économique - Société Générale de Presse Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse La correspondance de la publicité - Société Générale de Presse La correspondance de la presse - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Documentation biographique des quotidiens de la Société Générale de Presse
 
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
Les biographies.com - moteur de recherche de biographies - Société Générale de Presse
   Ajouter favorisImprimerFermer

M. Carlos TAVARÈS

M. Carlos TAVARÈS (Articles de presse associés à la biographie)

Tout voir

Correspondance économique M. Carlos TAVARES, directeur général de Stellantis, quittera le conseil d'administration d'Airbus en 2022

Correspondance économique - Date de parution : 20/09/2021

M. Carlos TAVARES, directeur général de Stellantis, quittera le conseil d'administration d'Airbus en 2022, a annoncé vendredi Stellantis N.V. Il est membre du conseil d'administration de l'avionneur depuis 2016 (cf. CE du 29/04/2016) ; son départ en 2022 correspondra à la fin de son second mandat d'administrateur. Cette "décision personnelle" permettra à M. TAVARES de consacrer "tout son temps professionnel pour mener Stellantis vers le succès, avec son équipe de direction, en cette période de transformation et d'évolution de l'industrie automobile", a précisé le groupe né début 2021 de la fusion du français PSA et de l'italo-américain Fiat-Chrysler Automobiles (FCA)

Correspondance économique Le président du directoire de PSA Carlos TAVARES renouvelé pour un mandat de 4 ans

Correspondance économique - Date de parution : 23/02/2017

Le directoire du groupe PSA, dont son président Carlos TAVARES, a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans, a annoncé hier soir le conseil de surveillance du constructeur automobile français dans un communiqué. Rappelons que M. Carlos TAVARES est président du directoire depuis mars 2014.

"Il a décidé, à l'unanimité et sur proposition du comité des nominations, des rémunérations et de la gouvernance, de renouveler le mandat du directoire pour une durée de quatre ans, sans changement de répartition des tâches entre les membres du directoire", précise le communiqué du conseil de surveillance.

Outre M. TAVARES, les membres du directoire du groupe PSA sont MM. Jean-Baptiste de CHATILLON, directeur financier, Jean-Christophe QUEMARD, directeur zone Afrique-Moyen-Orient et Maxime PICAT, directeur opérationnel Europe.

Rachat d'Opel : la famille Peugeot "soutient" le projet

Alors que PSA est en train de négocier le rachat de l'allemande Opel et de Vauxhall auprès de l'américain General Motors, la famille Peugeot, qui détient via deux holdings 12,81 % du capital de PSA, "soutient" ce projet du constructeur automobile français de rachat de l'allemand Opel, a indiqué hier une source proche du dossier.

"La famille soutient l'opération", a déclaré cette source, confirmant une information du quotidien "Les Echos". Les deux holdings familiales FFP et EPF ont réuni mardi leurs conseils d'administration, comme il est d'usage avant la publication des résultats financiers de PSA, qui annoncera ses comptes annuels jeudi. "Le sujet a été abordé" à cette occasion, a ajouté la même source, sans préciser si un vote avait validé la position de l'actionnaire historique du groupe.

Le gouvernement soutient le projet de rachat d'Opel par PSA et "prêtera une attention particulière au devenir des sites et des emplois", a indiqué hier soir Bercy à l'issue d'une rencontre avec M. TAVARES. "Le rachat envisagé et la dynamisation des activités européennes du groupe General Motors feraient du nouvel ensemble un leader européen reposant sur cinq marques emblématiques et complémentaires", a noté Bercy qui a toutefois prévenu que "le gouvernement français prêtera une attention particulière au devenir des sites et des emplois, dans un premier temps par le respect des engagements existants, ainsi qu'au développement des capacités d'innovation, de production et de recherche du groupe, en vue de conforter la filière automobile française". Des experts du secteur automobile ainsi que des syndicalistes de PSA ont en effet noté que l'entreprise française et les activités européennes de General Motors se disputaient les mêmes segments généralistes, et évoqué une possible cannibalisation des marques.

Autre soutien de taille, le gouvernement d'Angela MERKEL a dit, hier, vouloir "accompagner de manière positive" les discussions en vue d'un rachat du constructeur allemand Opel par son concurrent français PSA, qui selon la presse allemande devrait être finalisé début mars. "Il appartient désormais aux entreprises concernées de mener leurs discussions à leur terme et le gouvernement allemand va les accompagner de manière positive", a déclaré le porte-parole de la chancelière, Steffen SEIBERT, lors d'un point de presse à Berlin. Le porte-parole s'est dit rassuré par l'entretien téléphonique la veille entre le dirigeant de PSA Carlos TAVARES et Angela MERKEL.

De même, M. TAVARES a assuré hier la Première ministre britannique Theresa MAY de sa disposition à "développer davantage" la marque Vauxhall. M. TAVARES et Mme MAY ont eu une "conversation constructive" au téléphone hier au sujet de cette opération, la dirigeante insistant sur "l'importance historique de l'industrie automobile au Royaume-Uni", a précisé l'entreprise.

Correspondance économique Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Carlos TAVARES défend le diesel face aux députés

Correspondance économique - Date de parution : 16/04/2015

Auditionné hier par la Commission des affaires économiques et la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire de l'Assemblée nationale, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Carlos TAVARES a défendu le diesel face aux députés, en prévenant que les moteurs au gazole étaient essentiels au respect des objectifs européens d'émissions polluantes.

A partir du 1er janvier 2020, les véhicules particuliers neufs vendus dans l'Union européenne devront émettre au maximum 95 grammes de CO2 par kilomètre, au lieu de 130 g/km en 2015, a relevé M. TAVARES, qui a prévenu qu'un tel objectif ne pourrait pas être atteint en comptant seulement sur les voitures électriques. "Nous n'avons pas de problème avec le développement des véhicules électriques, parce que nous en vendons, mais nous voyons bien que pour faire 95 grammes en 2020, il va falloir continuer à diffuser dans des proportions importantes du véhicule diesel", a-t-il expliqué.

Depuis le début de l'année, les voitures particulières à moteur diesel sont passées sous la barre des 60 % de part de marché des voitures neuves en France, sur fond de débat quant à la nocivité des véhicules au gazole et d'annonces de la maire (PS) de Paris Anne HIDALGO visant à limiter la circulation des "vieux diesel". M. TAVARES a de nouveau fait valoir que le diesel respectant les actuelles normes Euro 6 était aussi "propre" qu'un moteur essence, et émettait même moins de CO2 grâce à l'efficacité énergétique supérieure du gazole. "Sur l'ensemble de nos ventes, un tiers émettait moins de 100 g de CO2 par kilomètre en 2014" a-t-il également mis en avant.

Alors que le gouvernement vient de lancer un "superbonus" portant à 10 000 euros l'aide à l'achat d'un véhicule électrique pour remplacer un véhicules diesel de plus 13 ans, M. TAVARES a souligné que "les Etats ne vont pas pouvoir soutenir économiquement très longtemps ce qu'ils sont en train de faire actuellement" pour la mobilité électrique. En outre, "il faut donner le temps aux techniciens pour résoudre les verrous qui existent encore" sur ce genre de véhicule, en particulier une autonomie toujours limitée, selon lui.

Sur l'autre volet des émissions des moteurs diesel, les particules fines, M. TAVARES a mis en garde contre une attitude "absolutiste" dans ce domaine. "En matière d'émissions de particules, les transports représentent 17 % du total", a-t-il fait valoir, appelant à "traiter le problème dans sa globalité".

Correspondance économique M. Carlos TAVARES, ancien directeur général délégué aux opérations du groupe Renault, appelé à succéder à M. Philippe VARIN à la présidence du directoire de PSA Peugeot Citroën

Correspondance économique - Date de parution : 26/11/2013

Largement évoqué dans la presse le week-end (cf. CE d'hier), la passation de pouvoir au sein du groupe automobile PSA Peugeot Citroën s'est accélérée. Réuni hier, le conseil de surveillance du groupe a choisi M. Carlos TAVARES, qui fut jusqu'en août dernier membre du comité exécutif et directeur général délégué aux opérations du groupe Renault, pour succéder à M. Philippe VARIN à la présidence du directoire du groupe PSA Peugeot Citroën dans le courant de l'année 2014. Dans cette perspective M. TAVARES rejoindra à compter du 1er janvier 2014 le directoire du groupe.

Né en 1958, ancien élève de l'Ecole Centrale, M. Carlos TAVARES entra chez Renault en 1981. Après avoir été directeur sur différents projets (Megane, Scenic), et dirigé la plateforme "C", il rejoignit Nissan en 2004, comme directeur de programme, puis vice-président Stratégie Produits et Planning Produits. Il fut nommé en 2005 vice-président exécutif de Nissan, en charge du planning, de la stratégie produits, de la gestion de la marque, et du design et fit son entrée au conseil d'administration. En 2007, il se vit également confier le contrôle et la direction de l'activité Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan. Nommé en 2009 président exécutif de Nissan pour la zone Amérique, M. TAVARES fut entre mai 2011et août 2013 directeur général délégué aux opérations, membre du comité exécutif et du comité de direction du groupe Renault.

A propos de cette nomination, M. VARIN a évoqué une "transition dans la continuité" et souhaité que "la stratégie du groupe puisse être poursuivie", lors de l'inauguration d'une boutique consacrée à la Citroën DS à Paris. Ainsi pendant cette période de transition, l'actuel président du directoire de PSA Peugeot Citroën poursuivra les discussions stratégiques en cours, notamment avec General Motors et le chinois DongFeng, tandis que "Carlos TAVARES prendra connaissance de l'entreprise et de ses défis, il travaillera avec le directoire sur les plans d'action destinés à poursuivre le redressement de l'entreprise", explique le groupe.


--- LesBiographies.com ---

Ce site nécessite l'activation du Javascript.
Chargement...
(?)


(?)

(?)

(?)

Le site « www.LesBiographies.com » est une publication de la Société Générale de Presse : 13 av de l'Opéra - 75039 Paris Cedex 01 - France.

Direction de la publication : Laurent Bérard-Quélin

Le site web est hébergé par OVH-France : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.